Update: Le nouveau noyau Linux 2.6.35 inclut des protocoles réseaux de Google


Cette livraison présente quelques fonctionnalités qui vont améliorer l’utilisation de l’OS dans les actuels environnements multicoeurs et réseaux.

A noter, en particulier, l’insertion de RPS (Receive Packet Steering) et RFS (Receive Flow Steering), du code développé par Google. Le premier diffuse les packets entrants vers l’ensemble des CPU disponibles sur la machine, le second calcule quels coeurs sont les mieux adaptés au traitement en tenant compte, par exemple, du type d’applications qui utilisera le trafic réseau, selon les explications fournies par le site Kernel Newbies.

Le site cité reprend un test de référence montrant comment un serveur à base de huit CPU Intel , avec une carte réseau Intel e1000e, réussi a doubler le nombre de transactions par seconde entre réseaux (TPS), il peut s’exécuter avec RPS et RFS, à partir de 104.000 tps (à environ 30 pour cent de l’utilisation du processeur), à 303.000 TPS (et 61 pour cent de l’utilisation du processeur).

Autres nouvelles fonctionnalités incluent une nouvelle forme de compression de la mémoire, un front-end pour un débogueur fournies par les SIG, la capacité de gérer plusieurs tables de routage multicast, et un nouveau mode de gestion des  systèmes de fichiers XFS ce qui permet de réduire le flux d’entrée / sortie.

Publicités
Tagué , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :